La vallée de l'Aaz et ses Moulins
Les moulins portent "en principe" le nom de leur dernier propriétaire

Autrefois, seuls les cours d'eau et le vent, sources d'énergie parfaitement propre et renouvelable, pouvaient actionner les machines. Tout faisait farine aux moulins : céréales et plantes à huile pour l'alimentation des hommes et du bétail, écorces pour tanner les peaux, fibres textiles pour fouler les tissus et faire du papier, métaux, pierres et bois pour être transformés.

L'Aaz, « ruisseau d'à peine 8 Km de long » a fait tourner jusqu'à une dizaine de moulins !. La plupart d'entre eux servaient à moudre le grain des céréales. Aujourd'hui comblés, les réservoirs d'eau ou « flots » assuraient un débit suffisant en période sèche. Mieux adaptée aux petits cours d'eau, la roue à augets, alimentée en eau par le dessus, étaient la règle dans la vallée de l'Aaz